Evangélisation

Le camp-meeting ? Retour d’expérience

L’expérience que je viens de vivre cet été dans les Cévennes, durant le camp meeting, m’a permis d’un peu mieux comprendre ce qu’est le principe de se laisser habiter par Dieu, se laisser utiliser par LUI, pour répondre aux besoins des personnes qu’IL met sur ma route.

Le camp meeting avait pour thème cette année : « l’Evangélisation pour les nuls ! »
Se sentir enthousiaste et nul en même temps. Quel drôle d’association de mots et d’état me direz-vous ? C’est pourtant ce que ressentait la plupart des participants.

« Enthousiaste », car plein de Dieu ; dans un sentiment d’admiration, de joie ; vivant et se donnant un accueil chaleureux mutuellement, tel était notre état tous ensemble pour une semaine.
« Nuls » : de ce terme je prendrai la partie de définition que me propose le dictionnaire, celle qui parle du manque de compétence dans un domaine ; être totalement ignorant dans un domaine …
Et en l’occurrence, dans celui de l’Evangélisation !!
Comment apporter « la bonne nouvelle » à nos contemporains ?

« L’Evangélisation pour les nuls » ! Très vite je me suis posée la question : qui est nul ? Ceux qui vont être évangélisés ou ceux qui évangélisent, autrement dit, moi, nous, les chrétiens ?
Du coup très vite j’ai fait le lien avec le fait de se laisser habiter par Dieu : se sentir sans compétence, pour mieux recevoir le « savoir-être » que me donne dieu. J’ai découvert l’importance de « s’attendre à l’inattendu de Dieu ».

LE laisser nous proposer une marche à suivre, un projet auquel on n’avait pas penser ?!! Du coup, j’ai mieux compris pourquoi mes projets de création de groupe n’avançaient pas.
L’évangile relationnel : créer du lien ; même si cela prend du temps.

Que nos voisins, nos amis, puissent nous voir vivre en cohérence avec les propos que nous tenons. Devenir une référence dans tel ou tel domaine, pour eux et partager leur domaine de prédilection à eux. Qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur nous.
Plus les jours avançaient, plus je me sentais perturbée positivement, déstabilisée dans ce que je savais ou … croyais savoir. J’étais venue pour apprendre « comment faire » pour créer un groupe de maison ; partager la bonne nouvelle avec mes voisins etc … J’étais en train de comprendre que je devais apprendre « comment être » ?!! L’évangile la plus efficace est celle du quotidien disent nos formateurs. « Etre connecté avant de communiquer ! ». (p.14 d’un petit livret distribué durant la semaine).

Chaque matin nous réfléchissions sur un de ces aspects ; l’après-midi, nous mettions en pratique sous forme d’atelier, ce que nous avions compris.
Il y avait beaucoup de temps consacrés à la prière et à la réflexion par petits groupes de frères et sœurs. Ce qui m’a beaucoup plu également.
Je me sens enrichie à chaque fois.

La mise en pratique était immédiate, car cette année, il y avait parmi les participants au camp, beaucoup de néophytes et de jeunes.
Deux catégories de personnes qui permettent de vérifier si on est disposé à rencontrer l’autre, dans sa différence et « être le message » en vivant un moment avec lui ?!
Toute cette belle expérience, je l’ai vécu au Moulin, ce lieu magnifique où nous pouvons nous ressourcer pleinement. J’en suis repartie, enrichie, « très nulle » et encore plus enthousiaste pour la gloire de Dieu et le bonheur de mes contemporains.

Merci Seigneur de disposer mon cœur à ta volonté et de me qualifier pour l’exécuter ; de mettre sur ma route des frères et sœurs expérimentés et un peu plus loin que moi, sur le chemin… Ils m’apportent une compréhension formidable de ce que tu veux que nous fassions pour Ta Gloire et l’Edification de Ton Eglise.
A quand le prochain camp meeting ? …

Hélène GIRAUDON, église de Toulon (Var)
24 septembre 2017

Jérémie ROSSETTI

Pasteur et Auvergnat depuis quelques années, je m'occupe en partie de la communication de ma fédération d'église.

Related Posts

Skip to content